ANYA_AF (inactive)

ANYA_AF (inactive)

lookslookslookslooksserviceserviceserviceservice
EscortAphrodite Escorts: 1667, Rating: 8.2 / 374 reviews

Description

Gender: Female
Age: 35
Type: White
Hair color: Black
Hair length: Shoulder
Bust size: Large (C) , Natural
Height: 175
Build: Slim, Nothing special
Smoking: Non smoker
Languages:
- English (Conversational)

Services

Availability: Incall, Outcall
Services:
OWOCIMCIFCOBDFKPSEGFE
Accept trios: No

Rates

½H: 180 € 1H: 250 € 2H: 450 €
3H: 600 € 6H: - 12H: -

Contact

Email: mail

Reviews

coucou

Paris 01 Jul '09
Kiss: No
Sex: Enthusiastic
Real Pics? Yes
CIM: No
Anal sex: No
Blowjob: No
Extraball:Only once allowed
ARimming: No
Hygiene: Average
Dress Code: Average
Social Time: No social time at all
Half an hour - 180€
Looks lookslookslookslooks
Service serviceserviceservice
Très beau corps, ferme, belle peau, fille saine. Sourire, pas un seul mot d’Anglais, pas de baiser du tout. Mais superbe levrette et pour une fois belle chatte pas rasée Marc.

stelalsavoy

paris 01 May '08
Kiss: Without tongue
Sex: Average
Real Pics? Yes
CIM: Yes, spits it out
Anal sex: Not asked
Blowjob: Bareback
Extraball:Multiple times allowed
ARimming: Not asked
Hygiene: Excellent
Dress Code: Excellent
Social Time: Good
1 hour - 250€
Looks lookslookslookslooks
Service serviceserviceservice
Fille mignonne sans plus, les revues sur elles m’ont finalement paru très exagérées.Elle a c’est vrai des trés beaux seins, trés bonne fell aussi. Attitude faussement sympa et sourire forçé de rigueur. Dans l’ensemble, c’est quand même trés décevant...

sonny4u

paris 01 May '09
Kiss: With tongue
Sex: Average
Real Pics? Yes
CIM: Yes, spits it out
Anal sex: Not asked
Blowjob: Bareback
Extraball:Only once allowed
ARimming: Not asked
Hygiene: Excellent
Dress Code: Excellent
Social Time: Average
1 hour - 250€
Looks lookslookslookslooks
Service serviceserviceserviceservice
Anya is stunning. A super model body, very tall (more than 1.70m announced, probably 1.80m), gorgeous, hot, nice boobs, amazing butt. In short, she is the ideal escort I was looking for. She’s so sweet and always smiling. Anya is the perfect combination of the European beauty and the Asian charm. Not that she is typically Asian but as she’s from Siberia, she has this kind of beautiful suntanned olived skin and the perfect almond EYES that only women from Asia Minor could have. The only problem I had with her: she knows just a coupla English words so any conversation is quite impossible if you don’t speak russian! As she’s studying economy in her home town in Siberia, she promised to start learning seriously english and to be more fluent when she’ll be back!!!

Deuce

Paris 01 May '09
Kiss: With tongue
Sex: Enthusiastic
Real Pics? Yes
CIM: Not asked
Anal sex: No
Blowjob: Bareback
Extraball:Multiple times allowed
ARimming: Not asked
Hygiene: Excellent
Dress Code: Excellent
Social Time: Average
1 hour - 250€
Looks lookslookslookslookslooks
Service serviceserviceserviceservice
Anya ou un lilliputien au pays des géantes russes.
Bien sûr, je savais ce qui m’attendait, puisque j’avais déjà eu le bonheur de la rencontrer à l’automne dernier, donc il n’y avait aucune raison valable que je sois surpris. Mais là, quand même cette fois, ça m’a frappé ; un peu comme si d’une Renault Clio je passais à une Classe S : une vraie perte de repères après les gabarits modestes qui m’ont fait le plaisir de me tenir compagnie récemment.
Le mètre quatre vingt annoncé a certainement été raboté, mais ce n’est en ce qui me concerne qu’un point de détail.
Je l’ai rencontré le 3 mai à 12 au Greenwich de la rive gauche, presque fidèle à elle-même. Elle est toujours aussi attirante et avec ce sourire permanent qui la rend irrésistible à mes yeux. C’est donc une belle plante, bien proportionnée qui jouit et vous inflige la prime jeunesse de ses vingt années d’entrée. Elle n’a pas ce style slave si propre à nos compagnes éphémères d’outre-Volga, car cette libertine nous vient de Novossibirsk, en Asie centrale et elle possède le type, adouci, des ressortissants de ces contrés.
Une brune à la peau mate, aux traits fins et réguliers qui me fait irrémédiablement penser à une méditerranéenne. Ses yeux légèrement en amande et son nez un peu long ajoutent du caractère à ce visage juvénile et une petite touche d’épice. Pour le reste, c’est le terme somptueux qui me vient à l’esprit, mais en version super size, car son corps est parfaitement proportionné et les amateurs de jolie poitrine vont se régaler, tant ses seins possèdent un galbe harmonieux et une fermeté confondante. Sa peau mate et bronzée est un appel aux caresses et jouir de ce corps mince et musclé fut un régal enchanteur.

Elle m’a reçu avec ce même sourire et m’a proposé de prendre une douche commune, que j’ai bien évidemment accepté. C’est curieux et à la limite du ridicule, mais je n’avais eu cette expérience naguère avec une de nos libertines et en un mot comme en cent, j’ai adoré cette sensuelle expérience ; la sentir prendre en main ma fierté dressé d’un irrépressible désir, la nettoyer avec douceur et application me laissera un excellent souvenir à ranger sur l’étagère poussiéreuse des mes sensuelles expériences.
Les ébats, en ce qui la concerne se déroulent en pleine lumière car elle n’a rien à cacher et l’artifice qui consiste à plonger la pièce dans la pénombre ne lui serait d’aucune utilité. Je m’attendais à retrouver cette douceur GFE qui m’avait tant chaviré quelque mois plus tôt et fut quelque peu décontenancé de ne plus en faire l’expérience.
Elle a changé.
Elle a perdu cette ingéniosité qui la caractérisait naguère et j’y vois la marque impérieuse de l’expérience. J’avais eu le plaisir immense de butiner une jeune fille en fleur et c’est maintenant une jeune femme expérimentée qui me tient dans ses bras immenses. Bien sûr, le temps a déposé sa patine sur mes souvenirs brûlants ; bien sûr mes dernières rencontres furent des summums de GFE et viennent de facto impacter ma perception et modifier mon échelle de valeur, mais il me parut évident que cette fraîcheur enivrante qui la caractérisait avait disparu.
Bien sûr, ses baisers sont de vrais baisers profonds, mais je n’y ai pas retrouvé cette passion, certainement simulée, de l’automne dernier.
Elle s’est maintenant débarrassée des poils qui coiffaient avec bonheur son écrin et c’est dommage, mais cela ne m’a pas empêché de la butiner avec délice qui s’est soudain transformé en angoisse quand l’orgasme se manifestant, je faillis être décapité par deux cuisses musclées et fuselées, animées de mouvements aléatoires.
Sa fellation est devenue plus professionnelle et j’ai écourté l’exercice pour communier avec elle ; mais là effectivement le changement peut être qualifié de progrès et j’ai immédiatement imposé mon spécial le cowgirl avec le blocus de la dame dans mes bras et l’impression de mes variations et uniquement mes variations.
Un régal.
Je me suis fait vraiment plaisir et j’étais dans un tel état d’excitation que j’ai tenu la durée d’un jouvenceau, sans en être nullement frustré tellement c’était exquis et je me suis accompli dans la bâche.
Le social time d’entre deux tours fut compliqué et amusant.
Compliqué, car en ce qui concerne l’anglais, on est au niveau du zéro absolu ou presque en ce qui la concerne et comme pour les autres langues, c’est idem, ce fut assez problématique et nous ne pûmes jouir de la fluidité nécessaire à un échange de qualité. Vous me direz que je n’ai qu’à a apprendre le russe, ce qui n’est pas faux, mais mon pour l’instant vu la difficulté de cette langue et l’état parcellaire de ma maîtrise de cette dernière, il vaut mieux que je m’abstienne.
Amusant, car elle reçut un coup de fil de son père en provenance directe de sa mère patrie et je trouvais cocasse de la voir répondre avec sérieux et application à son père, nue dans mes bras et après avoir subit mes assauts.

Ayant eu la durée d’un prépubère sur le premier exercice, je tenta le deuxième, advienne que pourra, sans grand succès, car je n’avais plus l’énergie nécessaire.
Je lui prodigua donc quelques baisers et caresses et pris congé.

Au vu de cette deuxième expérience et de ses enseignements, je pense que la majorité des punters va encore mieux l’apprécier car elle a clairement fait un pas du GFE ingénu eu GFE déluré, voire chaud et cela ne pourra que ravir les amateurs qui se feront clairement plaisir. Elle a gagné aussi en distanciation et sais maintenant manier le sourire et sa séduction comme une arme pour se protéger, ou en d’autres termes, elle a gagné en expérience. A mon avis, c’est maintenant qu’elle me semble être à son zénith et qu’il faut en profiter.

alligator69

Paris 01 Oct '08
Kiss: With tongue
Sex: Enthusiastic
Real Pics? Yes
CIM: No
Anal sex: No
Blowjob: Bareback
Extraball:Multiple times allowed
ARimming: No
Hygiene: Excellent
Dress Code: Excellent
Social Time: Excellent
1 hour - 250€
Looks lookslookslookslookslooks
Service serviceserviceserviceserviceservice
Rencontré sur le sud de Paris il y a quelques temps, en octobre 2008 près de l’Aquaboulevard dans un Hotel *** assez sympa et discret.

Jolie Nana, chatain, grande, mince, cheveux mi-longs, jolie à regarder, bien foutu et bien balancé.

Fellation moyenne, mais grande party sex, très bon coup;

en levrette, c’était que du bonheur.

:lol: :lol:

A essayer snas risque, pour un plan GFE plutôt que PSE, voilà,

lovelysecret

Paris 01 May '09
Kiss: With tongue
Sex: Enthusiastic
Real Pics? Yes
CIM: Not asked
Anal sex: Not asked
Blowjob: Bareback
Extraball:Only once allowed
ARimming: Yes
Hygiene: Excellent
Dress Code: Excellent
Social Time: Good
Half an hour - 180€
Looks lookslookslookslookslooks
Service serviceserviceserviceservice
Ce qui frappe chez Anya c’est sa grande santé. Un grand corp tonique, ferme, bronzé, sans retouche, sans tatouage. Un esprit simple et enjoué, un sourire constant - bien que parfois un poil forcé, ce qui est paradoxal car elle est manifestement d’une nature heureuse. Santé physique et mentale donc, ainsi que volonté de bien faire et l’on se dit souvent que la vie parisienne est quand même hypra-cool, qui permet pour pas trop cher , une heure après le premier coup de fil, de se faire lécher toutes les parties intimes par une très jolie fille qui dégage tout sauf une onde cheap, et cela dans un hotel cinq étoiles refait à neuf siouplaît. La levrette est spectaculaire : on a l’impression de sauter un super tanker tellement cette fille est vaste : les myopes n’en verront pas le bout. Bref, si on n’est pas dans la quatrième dimension, on est quand même avec Anya dans le luxe sexuel, et le luxe, c’est une mauvaise habitude à prendre, surtout en temps de crise. Pourvu que ça dure! :wink: